Redimensionnement des prestations de notre bureau valaisan

Compte tenu de l’évolution actuelle du marché valaisan de prestations d’ingénierie en techniques du bâtiment et de la sous-enchère au niveau de ce même marché, notre bureau valaisan se trouve contraint de renoncer à offrir les prestations de chauffage, ventilation, climatisation et sanitaire.

Ces prestations CVCS ne seront plus offertes par notre succursale valaisanne dès le 1er septembre prochain mais pourront être offertes par nos autres sociétés romandes.

Concernant les projets en cours, ceux-ci seront menés à terme avec l’appui de notre bureau de Genève, dont notre succursale valaisanne dépend.

Les collaborateurs concernés par ce changement ont pu, pour la plupart, être intégrés au sein des autres bureaux romands.

Amstein + Walthert Sion continuera d’offrir les prestations en lien avec l’électricité, la sécurité incendie et le consulting en énergie (concepts et audits énergétiques, planification énergétique territoriale, étude de faisabilité de chauffage à distance, etc).

Nous regrettons vivement cette décision mais le contexte actuel nous force à recentrer nos activités sur les prestations pour lesquelles nous arrivons à rester compétitif tout en assurant la qualité des prestations souhaitées.

Amstein + Walthert Sion

Ceci pourrait également vous intéresser:

Nouveaux locaux pour le bureau de Sion : Amstein+Walthert affirme son indépendance et poursuit son développement
23 juillet 2015 09:21 / Aperçu

Nouveaux locaux pour le bureau de Sion : Amstein+Walthert affirme son indépendance et poursuit son développement

À l’occasion de l’installation du bureau de Sion dans ses nouveaux locaux, Pierre-Jean Duc précise les raisons de cet emménagement et les grandes lignes de l’activité de la succursale valaisanne.

Cellule synthèse : la croissance sans crise
28 novembre 2019 10:52 / Innovation

Cellule synthèse : la croissance sans crise

La technologie numérique révolutionne l’ingénierie du bâtiment en assainissant providentiellement la partition des métiers et le cloisonnement des services. Le BIM, que nous avons intégré il y a déjà trois ans, dépasse aujourd’hui sa fonction technique initiale : il induit l’interaction des spécialités et en confronte inévitablement les méthodes et les outils. Cette constatation est à l’origine d’une mission interne d’homogénéisation de nos processus pluridisciplinaires, baptisée Cellule Synthèse et menée par Laurent Dutruel et Rodrigo Morales. 4 questions leur sont posées pour bien comprendre les tenants et aboutissants de la démarche.

BIM : Rodrigo Morales, archéologue du futur
28 mai 2019 09:00 / Société

BIM : Rodrigo Morales, archéologue du futur

Rodrigo Morales n’est pas le premier venu, ou plutôt, si : il compte parmi les précurseurs du BIM en France. Occupé pendant près de 10 ans sur de grands projets dans l’hexagone, il rejoint A+W Genève pour accroitre notre expertise dans le domaine. Cinq questions posées à ce professionnel visionnaire.