Matthias Achermann : "Il n’y a pas de performance valable sans éthique"

La réorganisation du monde de l’entreprise face aux mesures de restrictions sanitaires a souligné l’extraordinaire niveau de sophistication des outils de communication électroniques. La plupart des secteurs d’activité ont en effet réussi à satelliser leurs fonctions dans le télétravail et à poursuivre leur activité sans que cela ne passe pour un exploit. En ce qui nous concerne, de l’intelligence organisationnelle au BIM, la transition numérique sourit à l’ingénierie du bâtiment, et c’est là, à l’évidence, que nous trouverons les moyens d’enrichir notre proposition de valeur et de gagner en compétitivité. Heureusement, un lien fort nous accroche au réel : nous sommes dédiés à l’art de construire, ce savoir-faire né avec la sédentarisation, il y a 10000 ans, dans la vallée du Wadi en-Natouf, en Palestine. C’est un privilège pour nous, de collaborer avec des corporations artisanales mues par un idéal de sécurité, de praticité et de confort à l’origine de tous les progrès.

Les bonnes pratiques, en prolongement des savoir-faire
La tradition de la construction a contribué à l’établissement des règles de l’art et de principes éthiques immuables. Nous en sommes les héritiers et devons les préserver avec fermeté, tant dans la dimension humaine que par la prouesse technologique. Hélas, l’hypercompétition caractérisant nos marchés amène parfois certaines entreprises à négliger ces principes. Face à cela, Amstein+Walthert, fidèle à son ADN, ne dérogera jamais à ses valeurs. Pour décourager le dumping, gagnons en compétitivité par l’organisation et la créativité ; pour préparer l’avenir, participons activement à notre filière d’apprentissage, là où certaines entreprises abandonnent ce rôle essentiel, pour limer leurs coûts ; pour permettre le développement personnel, défendons une politique salariale juste ; enfin, saisissons les opportunités de formation continue, car savoir, c’est pouvoir.

Se fédérer autour d’une cause enthousiasmante, au-delà du business
L’entreprise ne se résume pas à être un lieu (nous en faisons l’expérience), ni même une activité ; c’est un état d’esprit susceptible de rayonner sur son environnement. Cette année, je souhaite que nous renforcions notre apport, non seulement à notre corporation, mais aussi à la cause éthique. Pour ce qui est de notre métier, nous nous engagerons aux côtés de l’AGI Genève, l’Association des Ingénieurs de Genève, dans la formation relative aux bonnes pratiques liées à la maîtrise d’ouvrage publique.
Nous irons également au-delà, en soutenant un ou plusieurs projets locaux de préservation de l’environnement, des savoir-faire, ou du patrimoine. Notre collaborateur Martin Python travaille d’ores et déjà à la sélection de sujets que nous aurons le plaisir de vous proposer prochainement.
Pour conclure ce premier édito de l’année, je placerai donc l’année 2021 sous le signe de l’accomplissement personnel, qu’il soit « métier » ou simplement humain.

Matthias Achermann
Directeur A+W Genève

Ceci pourrait également vous intéresser:

Communiquer, ce n’est pas échanger, c’est donner
20 août 2019 18:05 / Editorial

Communiquer, ce n’est pas échanger, c’est donner

Pour Amstein + Walthert, 2019 est une année riche en événements ; la création de notre département Synthèse BIM ainsi que le renforcement des compétences en acoustique, nous permettent aujourd’hui de couvrir la quasi-totalité des disciplines de l’ingénierie technique du bâtiment, faisant de notre entreprise un leader romand incontournable des projets complexes et pluridisciplinaires, tout en observant un excellent standard de qualité. Cet édito estival inaugure également la nouvelle version de notre magazine digital, dont le succès ne se dément pas depuis son lancement il y a déjà cinq ans.

Amstein+Walthert, acteur engagé dans la qualité du cadre de travail
20 avril 2018 13:49 / Amstein+Walthert

Amstein+Walthert, acteur engagé dans la qualité du cadre de travail

Le 27 mars, Certivéa a lancé devant 400 interlocuteurs son nouveau référentiel pour la qualité des cadres de vie, le label OSMOZ faisant écho au guide de Promotion Santé Suisse « Environnements de bureaux et Workplace Change Management favorables à la santé ».

Grâce à notre fonds de pension A+W en faveur des salariés, nous avons plus d’autodétermination
27 août 2020 09:53 / Société

Grâce à notre fonds de pension A+W en faveur des salariés, nous avons plus d’autodétermination

Stephan Hürzeler, directeur financier du groupe A+W, est notamment responsable de la fondation de prévoyance des employés de l’entreprise. Dans une interview, il explique pourquoi il est toujours intéressant pour A+W d’avoir sa propre fondation de prévoyance du personnel et dans quelle mesure la crise du Coronavirus a eu un impact sur le fonds de pension.