L’analyse des installations électriques : des services à la mesure de la performance des réseaux

Notre collaborateur Antoine Delay travaille chez A+W Genève depuis 2010. Aujourd’hui, il coordonne les prestations d’analyses des réseaux électriques. Les installations électriques doivent être toujours plus fiables, sécurisées et performantes ; aussi notre expert a développé un ensemble de compétences et de services pour aider nos clients à optimiser et fiabiliser leurs réseaux. En quelques questions, Antoine Delay revient sur la nature de ses missions, mais aussi leurs origines.

A+W. Quelles sont les origines de la création de cet ensemble de services ?
A.D. Nous avons développé de nouvelles compétences au gré d’expériences telles que le projet ferroviaire du CEVA, lequel s’appuie sur des réseaux électriques particulièrement étendus. Autant dire que le dossier présentait des contraintes techniques plutôt inhabituelles. Nous avons également été engagés pour apporter un regard neuf sur des réseaux comparables à ceux d’une petite ville. De ces diverses expériences sont nés de nouveaux services liés à la mise en œuvre de réseaux complexes et étendus, à la fiabilisation et à l’optimisation des réseaux électriques.

Quelles sont les activités que vous coordonnez ?
Au sein du département Énergie, nous produisons essentiellement des analyses de réseaux étendus, et également sur des installations électriques existantes, quand le site est déjà en exploitation. Dans ce cas, nous faisons un audit de l’installation, lequel comprend un important volet consacré à l’analyse de risque électrique. En effet, non seulement nous devons déceler les défauts du réseau et trouver des solutions pour assurer la continuité de service, mais notre travail consiste aussi à mettre en sécurité les personnes et les biens présents sur le site.
La même approche est effectuée par nos collègues en amont d’une nouvelle construction, nous proposons un cahier des charges adapté à la complexité du programme en matière de puissance, de fiabilité, d’équipements... Notre objectif est alors de dimensionner et de configurer le réseau de manière rationnelle, afin d’assurer une continuité de service en adéquation avec la destination du bâtiment. Par exemple, pour un immeuble de logements, la sélectivité électrique n’est pas aussi exigeante que dans des bâtiments « sensibles » tels qu’une usine, une administration, un établissement bancaire ou un data center.

Comment se déroule un audit d’installation électrique ?
Généralement, nous intervenons sur une installation électrique quand celle-ci présente un défaut. Dans ce cas, nous nous rendons sur place pour étudier l’ensemble de l’arborescence électrique. Pour cela, nous modélisons l’installation afin de contrôler la circulation des flux électriques à la micro seconde près. À la fin de cette mission d’audit, nous proposons un rapport, lequel dresse d’abord un état des lieux de l’installation, avec ses points faibles et ses points forts, pour ensuite livrer un ensemble de recommandations. Nous pouvons par exemple conseiller de remplacer un appareil obsolète ou de supprimer un équipement redondant. Nous pouvons également recommander à notre client de constituer un stock de pièces de rechange, par exemple un disjoncteur de réserve qui permettra de limiter l’impact d’une panne. Si nécessaire, nous donnons également une liste de protections électriques à mettre en place.
Nous ne nous contentons pas de pointer les mauvais réglages ; nous souhaitons également orienter notre client vers des mesures d’optimisation les plus concrètes possible. Et s’il le souhaite, nous faisons intervenir une entreprise pour opérer tous les réglages préconisés dans notre cahier des charges.

Ceci pourrait également vous intéresser:

Guillaume Bénis, nouveau responsable du département Sécurité incendie
27 avril 2020 17:25 / Société

Guillaume Bénis, nouveau responsable du département Sécurité incendie

Les prescriptions en matière de protection incendie édictées par l’AEAI permettent à la Suisse d’afficher l’un des plus hauts niveaux de sécurité au monde. Ces directives, comme les technologies, évoluent régulièrement. C’est pourquoi Amstein + Walthert a recruté Guillaume Bénis, un expert qui a travaillé plus de 10 ans pour l’ECA (Etablissement Cantonal d’Assurance contre l’incendie et les éléments naturels) du canton de Vaud. Il revient sur son parcours, ses fonctions chez A+W et sa vision quant à l’évolution de son domaine d’activité.

L’expertise Amstein + Walthert au service du génie Chaplin
31 mai 2016 12:03 / Interviews

L’expertise Amstein + Walthert au service du génie Chaplin

Après les quinze années employées à la réalisation de ce projet d’envergure internationale qui rend hommage à la vie et à l’œuvre de Charles Chaplin, Chaplin’s World a ouvert officiellement ses portes le 16 avril 2016 devant un parterre de plus de 140 journalistes du monde entier. Laurie Drompt,  nous relate ici l’expérience vécue sur ce chantier singulier à bien des égards.

Dossier : avec le microgrid, regroupez-vous pour produire, consommer et redistribuer votre énergie, dès maintenant !
28 février 2018 15:05 / Amstein+Walthert / Dossiers

Dossier : avec le microgrid, regroupez-vous pour produire, consommer et redistribuer votre énergie, dès maintenant !

Depuis son entrée en vigueur au 1er janvier 2018, la nouvelle loi sur l’énergie permet de créer des communautés d’auto-consommation. Ainsi, sous certaines conditions, il est désormais autorisé aux propriétaires fonciers de vendre individuellement l’électricité produite sur leurs terrains à leurs locataires ou à leurs voisins, mais aussi de se regrouper en micro-réseaux de production. Une révolution est en marche.