Carsat Rhônes-Alpes

Le siège social de la Carsat Rhône-Alpes est un immeuble classé IGH (Immeuble Grande Hauteur) d’une surface d’environ 14'000 m² SHON datant de 1958. La Carsat Rhône-Alpes a lancé des travaux de réhabilitation de son siège social dans un objectif (entre autres) de réduction des consommations énergétiques. Afin de satisfaire ces objectifs et d’assurer la durabilité des investissements mis en place vis-à-vis des économies d’énergies, la Carsat a souhaité mettre en œuvre un contrat de performance énergétique (CPE).

Le groupement Amstein + Walthert / Indico / SWA Avocats est en charge d’une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage sur ce contrat de performance énergétique. A+W intervient en qualité de mandataire sur ce projet. Les principales missions confiées sont détaillées ci-dessous : Assistance d’ordre technique, juridique et financier, diagnostique énergétique de l’existant, élaboration du programme de rénovation énergétique et objectifs de performance, lancement et conduite de la procédure de passation du Contrat Performance Energétique (CPE), choix de la société de services d’efficacité énergétique, suivi du CPE : suivi en phase conception, commissionning en phase chantier, suivi énergétique pendant 3 ans.

Le projet de rénovation du siège de la Carsat Rhône-Alpes a fait l’objet d’un Contrat de Performance Energétique (CPE). Ce type de contrat permet de garantir les économies d’énergies générées par le projet de réhabilitation qui intègre le remplacement complet de l’enveloppe thermique et des systèmes de production et distribution d’énergies. La réduction garantie des consommations de chauffage a été fixée à minimum 68% par rapport à la situation initiale.

Lors du démarrage du projet, le CPE était une démarche complètement nouvelle notamment pour la Carsat et a été largement soutenu par l’ADEME pour son caractère innovant. L’objet principal d’un tel contrat est la garantie de performance énergétique, c’est-à-dire l’engagement du groupement de Conception Réalisation Exploitation Maintenance (CREM) dans l’atteinte d’un résultat de consommation énergétique fixé dans le contrat et de garantir ce résultat pendant minimum 5 ans sous peine de pénalité. En cas de surperformance les économies générées sont partagées avec le MOa.

Particularités de ce projet

Durabilité

Le projet de rénovation du siège de la Carsat Rhône-Alpes a fait l’objet d’un Contrat de Performance Energétique (CPE). Ce type de contrat permet de garantir les économies d’énergies générées par le projet de réhabilitation qui intègre le remplacement complet de l’enveloppe thermique et des systèmes de production et distribution d’énergies. La réduction garantie des consommations de chauffage a été fixée à minimum 68% par rapport à la situation initiale.

Innovation

La particularité du projet est le Contrat de Performance Energétique. Ce type de contrat était, lors du démarrage du projet, une démarche complètement nouvelle notamment pour la Carsat et a été largement soutenu par l’ADEME pour son caractère innovant. L’objet principal d’un tel contrat est la garantie de performance énergétique, c’est-à-dire l’engagement du groupement de Conception Réalisation Exploitation Maintenance (CREM) dans l’atteinte d’un résultat de consommation énergétique fixé dans le contrat et de garantir ce résultat pendant minimum 5 ans sous peine de pénalité. En cas de surperformance les économies générées sont partagées avec le MOa.

Energie

A+W a développé le cahier des charges énergétique du projet basé sur de la récupération de chaleur sur le datacenter. En effet, le siège de la Carsat Rhône-Alpes accueille le principal datacenter qui gère l’ensemble des retraites de France. Cette installation génère passablement de chaleur fatale qu’il fallait jusqu’à présent évacuer dans l’atmosphère. Le concept de rénovation énergétique imposait aux candidats de récupérer cette chaleur fatale en hiver pour chauffer le bâtiment. La conception bioclimatique du bâtiment a également permis une forte réduction de besoins de chauffage et une maitrise des besoins en rafraîchissement et éclairage.

Digitalisation

Le bâtiment est entièrement monitoré afin de récupérer l’ensemble des consommations énergétiques des installations et de vérifier ainsi la garantie de performance tout au long des cinq années de phase d’exploitation. La conception du système de monitoring est ici essentielle pour assurer un bon suivi notamment d’un point de vue contractuel. Pour ce faire la méthode de mesures et vérifications IPMVP a été adoptée.

Contact

MAUCORONEL Corentin

MAUCORONEL Corentin
Directeur adjoint A+W Genève / Directeur
A+W Lyon

Participants

Maître d'ouvrage

Carsat Rhône-Alpes

 

Architecte

Atelier 2/3/4, Paris

 

Entreprise générale

Léon Grosse

Facts & Figures

14'000 m²
Surface SHON
2015
Début du projet
2019
Mise en service
25 Mio €
Coût des travaux